.NET Classique

Le .NET Framework classique est un ensemble de packages incorporés aux systèmes d’exploitation :

  • Poste de travail : Windows Vista, 7, 8 et 10,
  • Serveur : Windows Server 2008,2012, 2016 et 2019.

Il s’est progressivement enrichi à travers ses différentes versions depuis son lancement en 2002. La version 4.5 marque un tournant de son évolution résumée dans le schéma 1 Architecture .NET 2005-2012 ci-dessous. Elle introduit le mot-clé async qui simplifie drastiquement la programmation parallèle et distribuée. Après cela, il y a eu les versions 4.6, 4.7 et la dernière version porte le numéro 4.8. Le passage d’une version à la suivante peut se faire de façon automatique via Windows Update. On note l’existence de trois niveaux empilés dans ce schéma, du bas vers le sommet :

  • Le Common Language Runtime (CLR),
  • Le Base Class Library (BCL),
  • Les outils applicatifs situées au-dessus du BCL.

Une description de ces trois niveaux est proposée Schéma 1 Architecture .NET 2005-2012 ci-dessous.

Schéma 1 Architecture .NET 2005-2012

Common Language Runtime (CLR) Le CLR s’occupe de l’allocation et de la gestion de la mémoire. Il agit aussi en tant que machine virtuelle qui traduit en code natif et exécute à la volée le code intermédiaire MSIL, issu d’un compilateur JIT.

Le schema 2 Compilation .NET Framework, ci-dessus, donne un aperçu détaillé du processus de compilation d’un programme et de son exécution par le CLR.

Il faut préciser que le CLR est conçu pour fonctionner sous Windows exclusivement.

Compilation .NET

Base Class Library (BCL)

  • Collection d’API composée d’assembly (fichier exe/dll Windows)
  • Disponible pour tous les langages de programmation
  • Organisation hiérarchique sous forme d’espaces de noms (namespace)
    • Namespace : regroupement logique de classes ayant des points communs
      • Ex : System.Data contient toutes les classes utilisables pour accéder à une base de données.

Le schéma 3 BCL .NET Framework – Extrait illustre le contenu de la BCL.

  • Les outils et modèles applicatifs. Ces modèles, ASP.NET, ADO.NET, WPF… etc. sont fondés sur la BCL.
bcl .NET Framework classique
Schéma 3 BCL .NET Framework – Extrait

Les outils et canevas applicatifs

Les exemples donnés dans le schéma 1, sont les composants listés sur différents niveaux, numérotés 2.0, 3.0, 3.5, 4.0, 4.5. Ces numéros sont les numéros des versions .NET qui les ont publiés originellement. L’année de publication est aussi indiquée. La version 4.5, par exemple est sortie en 2012.Elle introduit l’API de programmation asynchrone async/await qui simplifie drastiquement les programmation parallèle et distribuée. Après cela, il y a eu les versions 4.6, 4.7 et la dernière version porte le numéro 4.8. Le passage d’une version à la suivante sur une machine, peut se faire de façon automatique via Windows Update. Chaque composant comporte une API immédiatement disponible pour les développeurs de la plateforme, accessible à tous les langages de programmation supportés. Visual Studio et ces langages peuvent être rangés parmi les outils applicatifs.

Visual Studio est l’environnement de développement intégré qui simplifie le développement d’applications sous .NET. Parmi ses fonctionnalités clés :

  •  Développement RAD –Rapid Application Development-, propose une souche initiale de l’application à développer, basée sur le choix par le développeur d’un modèle applicatif ASP.NET , WPF etc.
  • Serveur et accès aux données
  • Fonctions de Débogage
  • Gestion des Erreurs
  • Aide et documentation

Parmi les langages supportés, citons C#, VB.NET, C++, Python, Ruby … COBOL etc.

Schéma 4 Modèles dans Visual Studio
Schéma 4 Modèles dans Visual Studio

Les nombreux modèles applicatifs du framework classique incluent ceux listés sur le schéma 4 Modèles dans Visual Studio.

La description des modèles WPF, ASP.NET et WCF aide à mieux appréhender la raison de leur création.

  • ASP.NET est une plate-forme Web qui fournit tous les services pour créer des applications Web basées sur des serveurs de classe entreprise, en utilisant .NET sur Windows
  • Windows Presentation Foundation (WPF) représente le système d’interfaces graphiques. Il se base surun moteur de rendu vectoriel et permet une séparation plus claire entre la définition de l’interface graphique d’une application et son code. Il utilise pour cela le langage XAML (eXtensible Application Markup Language). Les tâches peuvent ainsi être plus facilement réparties entre designers et développeurs.
  • Windows Communication Foundation (WCF) constitue une base de développement d’applicationsdistribuées. Il facilite la communication entre applications en ajoutant une couche d’abstraction uniformisant les techniques de communication entre applications (Services Web, .NET Remoting, Microsoft Transaction Server, et Microsoft Message Queuing).

Dans le prochain article, nous verrons quelques cas d’usage de la plateforme et aborderons notamment, les problèmes soulevés par la réalisation de certains scénarios, dans le contexte .NET classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 10 =